A la sécu, c'est l'action ! A ADP ça continue !  Les 28 et 29 juin 2021 étaient marqués par des mouvements de grève et de rassemblements.


Le 28 juin 2021, un appel à la grève de FO et de l'UFICT CGT de la CRAMIF conduisait les personnels du service social à se rassembler devant le siège de la CNAM, pour être reçus afin de marquer leur opposition à la restructuration voulue par la CNAM et qui conduira les assurés sociaux à ne plus pouvoir bénéficier des services du service social et notamment des assistantes sociales. Il est inconcevable que ces personnels soient transformés en experts sans pouvoir intervenir auprès des assurés sociaux. La volonté à terme des directions étant de faire disparaitre les emplois.
La délégation reçue a donc marqué fortement la nécessité de mettre un arrêt à la restructuration du service social dans le même temps où la délégation exigeait le maintien de tous les effectifs, postes, affectations et sites parmi toutes les revendications développées par les organisations FO et UFICT CGT.

Le 29 juin 2021, c'était au tour des CAF sur le plan national de se mettre en grève à l'appel de plusieurs organisations syndicales dont la CGT-FO. Les personnels réagissaient sur les conséquences désastreuses de l'allocation logement sur les familles et les pertes de pouvoir d'achat que cela entraine pour des familles souvent dans le besoin. Cette réforme a des conséquences également désastreuses sur les personnels des CAF qui se voient confronter à un afflux de personnes et à des situations souvent explosives occasionnées par un manque de moyens et de personnel.
Un rassemblement se tenait devant le ministère de la santé et une délégation fut reçue pour exiger des moyens et des effectifs supplémentaires.

L'URIF FO, qui soutient et participe à toutes les actions, comme c'était encore le cas aujourd'hui à Roissy avec les personnels d'ADP et de l'UDFO 93, estime que la situation sociale se dégrade un peu plus chaque jour.

De nouveaux secteurs, qu'ils soient du public ou du privé, entrent en grève et manifestent. La situation est explosive et le mécontentement est réel.

L'URIF FO soutient et soutiendra toutes les actions engagées ou qui vont l'être afin de préparer avec les salariés, les retraités et les chômeurs, la grève interprofessionnelle sur des revendications claires et sur la durée que les salariés détermineront avec nous.


Paris, le 1er juillet 2021


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site