Bichat - Beaujon  Hôpitaux en danger, le 24 juin nous irons chez le ministre Véran pour exiger :
Aucune fermeture de lit, de service, aucune suppression de poste


Depuis le mois de mars 2020, les Unions départementales CGT et FO de Paris exigent le maintien de tous les lits d’hospitalisation, en particulier à l’Hôtel Dieu et la réouverture des capacités hospitalières du Val de Grâce, promis à une spéculation immobilière. C’est donc tout naturellement qu’elles ont pris position contre la fermeture programmée des deux hôpitaux de Beaujon (92) et Bichat (75).

Cette annonce, prise sous la pression du ministre Véran, est d’autant plus provocatrice qu’elle intervient dans le contexte du manque évident de capacité hospitalière mis en évidence par la pandémie de la COVID !

C’est inacceptable !

La fermeture de ces deux structures performantes de Beaujon et Bichat n’entrainerait pas moins que 400 suppressions de lits et 1000 postes de soignants. Cela viendrait poursuivre cette œuvre de démantèlement de l’hôpital public engagée depuis plus de 10 ans. Ce n’est malheureusement pas une spécificité parisienne. Partout, comme au CHRU de Nancy, au CHU de Reims, au CHU de Caen, au CHU de Nantes, … de telles fermetures de lits sont annoncées. Cela est d’autant plus insupportable que ces fermetures interviennent dans le contexte difficile que nous connaissons.

Depuis le mois de mars 2020, nos organisations syndicales ont multiplié, sous toutes les formes, les protestations et démarches, à tous les niveaux pour exiger le maintien de tous les lits, de tous les services, de tous les postes (courriers communs, pétitions, rassemblements et manifestations).

C’est donc en toute logique que nous serons aux côtés des personnels en lutte et que nous invitons les syndiqués, les syndicats, les salariés et assurés sociaux à se rendre chez le ministre Véran, responsable de cette situation dramatique pour exiger :

• Le maintien en activité et la poursuite de la rénovation des hôpitaux Beaujon et Bichat, avec tous les services, tous les lits, tous les postes de travail.
• L’ouverture immédiate des 100 lits d’hospitalisation, équipés, de l’hôpital de l’Hôtel Dieu (menacé de fermeture).
• La réouverture de la totalité des capacités d’accueil de l’hôpital du Val de Grâce, soit 350 lits.
• L’abandon des projets de fermetures des hôpitaux Raymond Poincaré de Garches (92) et de Jean Verdier de Bondy (93).

TOUS CHEZ LE MINISTRE LE 24 JUIN à 14 H

angle avenue de Ségur / avenue Duquesne

Paris, le 15 juin 2021

Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site