Préparons partout la mobilisation !  Aujourd’hui c’est le musée Carnavalet qui le fait !


Dans les jours que nous venons de vivre l’UD FO de Paris soutenait les actions engagées chez les éboueurs et les égoutiers de la ville de Paris qui s’opposent, comme le syndicat FO de la ville de Paris, à la loi de transformation de la fonction publique et à la remise en cause de 8 jours de leurs congès annuels. Ces actions se poursuivent d’ailleurs malgré les tentatives de la municipalité parisienne d’exercer pressions, menaces et représsions.

Elles sont soutenues par l’UD FO de Paris; cette dernière est aujourd’hui, avec son syndicat FO de la ville de Paris derrière les agents de Paris. Musées qui réagissent, avec d’autres sites d’ailleurs contre la loi de transformation de la fonction publique. Á leur tour ils s’opposent à cette attaque remettant en cause 8 jours de leurs congès.

Après 4 ans de travaux dans ce musée Carnavalet, la direction de Paris musées plutôt que de répondre aux revendications des agents prefére payer une campagne de pub pour la réouverture du musée.

Elle préfére également recruter des contrats précaires pultôt que de créer des postes de titulaires.

Les agents ont raison de vouloir un accueil du public dans les meilleurs conditions possibles. Ils ont raison d’exiger que leurs droits soient respectés comme dans toutes les autres entreprises du pays.

Le syndicat FO de la ville de Paris vient d’organiser une caisse de grève. Nos structures syndicales qui souhaitent contribuer à la solidarité se mettront en relation avec notre Union Départementale pour reverser à la caisse de grève.

Nos structures juridiques restent bien sûr comme pour tous les autres secteurs à la disposition des camarades de la ville de Paris.
Chacun peut constater que les mouvements se multiplient partout, dans le secteur public comme dans le secteur privé.

Le Comité Confédéral National de la CGT-FO vient de se tenir. Il réclame l’abrogation de la loi d’état d’urgence et l’arrêt et la suppression de toutes les mesures qui portent atteintes aux libertés, comme notamment la loi sécurité globale. Il porte ses revendications contre les dérives que veulent imposer gouvernement et patronat profitant de l’aubaine que constitue la pandémie. Le CCN appelle l’ensemble de ses structures à se réunir, à se rassembler à manifester pour préparer la grève interprofessionnelle.

Le CCN affirme que sur nos orientations et revendications nous y sommes prêts et devrons nous donner tous les moyens pour réussir notamment dans l’unité d’action si nous la préparons et présentons des revendications claires et comprises par tous ceux qui sont engagés dans les combats que nous appuyons tous les jours qui passent, dans tous les secteurs.

Notre syndicalisme FO n’a jamais été confiné, il ne le sera jamais.

Il est à vos côtés, tous les jours dans l’action !

Paris, le 31 mai 2021


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site