Réouverture immédiate de tous les lieux de culture !  Depuis plusieurs semaines déjà, l'URIF FO soutient les revendications posées par le SNLA FO de réouverture de tous les théâtres et lieux de culture.


Ils ont raison de dire que le respect des gestes barrières et l'organisation de l'accueil du public se fera dans de meilleures conditions que dans les transports bondés tous les jours, le matin et avant l'heure du couvre-feu.

Les artistes, les personnels des théâtres notamment mais également ceux des musées ou des cinémas sont dans des situations dramatiques qui seront encore plus difficiles avec la volonté du gouvernement de diminuer de façon drastique les dispositifs de l'assurance chômage qui les conduira à rejoindre les "bataillons" des précaires et des démunis. Comme tous les étudiants qui luttent pour la réouverture des facs et pour leur droit à vivre dignement ; les élèves de l'École supérieur d'art dramatique de Paris se mobilisent pour soutenir les artistes, les étudiants et les personnes de tous les lieux de culture qui sont en train de "prendre de plein fouet" des mesures gouvernementales qui les conduisent obligatoirement à la précarité et à la pauvreté.

Ils ont décidé de soutenir l'occupation de l'Odéon – Ils ont raison !

Le mouvement est réel à Strasbourg avec l'occupation du Théâtre national de la ville et les étudiants des trois promotions de l'ESAD qui ont décidé d'occuper le théâtre national de la colline à Paris – Ils ont raison !

L'URIF FO s'associe aux revendications posées par les étudiants, les intermittents et les personnels de tous les lieux de culture. Elle les soutient dans leurs occupations, leurs manifestations et rassemblements ainsi que dans la nécessité d'un financement du secteur culturel passant par un plan massif de soutien à l'emploi en concertation avec les organisations syndicales représentatives.

Elle ne peut non plus passer sous silence la nécessité de la prolongation de l'année blanche et son élargissement à tous les travailleurs précaires qui subissent à la fois les effets de la crise et des politiques patronales.

Bien évidemment, l'URIF FO partage et continue à manifester contre la réforme de l'assurance chômage et en exige le retrait.

Elle exige la réouverture immédiate de tous les lieux de culture.

Paris, le 10 mars 2021



Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site