Les électriciens ont raison !  Utilisant « l’outil de travail » les électriciens ont pratiqué des coupures de courant ces derniers jours, entrainant des polémiques et une « poussée d’énervement» du 1er ministre.


Utilisant « l’outil de travail » les électriciens ont pratiqué des coupures de courant ces derniers jours, entrainant des polémiques et une « poussée d’énervement» du 1er ministre.
Les électriciens, tout comme les cheminots, les agents de la RATP, le personnel des ports, des raffineries ont raison de vouloir faire en sorte que la grève se voit pour défendre tout simplement leurs statuts et conventions collectives. Ce ne sont pas eux qui ont choisi d’aller à l’action mais le gouvernement, qui en mettant sur la table cette contre réforme dangereuse pour le montant des retraites de tous à l’avenir a provoqué cette colère dans tout le pays et un soutien de la population à ce mouvement.
Il est d’ailleurs assez savoureux de constater que lorsque les électriciens rétablissent le courant à des familles en difficulté qui ont été « coupées » pour non paiement, ils sont aussi sanctionnés. Décidément, on marche sur la tête.
Aujourd’hui les services publics sont touchés par un manque de moyens évidents. Lorsqu’il y a une tempête et que les lignes électriques sont par terre ce n’est pas la faute des électriciens si le courant n’est pas rétabli dans des délais très courts comme c’était le cas il y a des années en arrière mais tout simplement par le manque d’effectifs, de formation et de moyens matériels.
Une coupure de 2 heures en cas de grève c’est un « crime » pour le 1er ministre, le courant non rétabli pendant plusieurs jours par manque de moyens, c’est normal !
Les Français ne sont pas dupes ils savent bien que ce sont les gouvernements successifs qui ont fermé les agences d’EDF, les gares, les écoles, les bureaux de poste… conduisant à la désertification de zones entières et au non rétablissement du courant dans des délais raisonnables.
Les Français ne sont pas dupes. Ils savent bien que c’est ce gouvernement qui a poursuivi la politique de destruction du code du travail avec la loi travail dont chacun peut constater les effets dans les entreprises aujourd’hui, qui a contribué à la « révolte », qui a duré plus d’un an et qui dure encore, des gilets jaunes qui marquaient leur détermination que la population ne soit pas maltraitée dans sa vie quotidienne et tout simplement dans son existence conduisant à précarité et pauvreté, qui a contribué à la mise en place d’un système de casse de l’assurance chômage entrainant encore plus les chômeurs dans les baisses d’indemnisation, qui a contribué à mettre dans la rue des centaines de milliers de personnes qui s’opposent à la retraite universelle par points dont chacun se rend compte aujourd’hui qu’elle a un seul but : faire baisser la retraite de tous.
Tout est « enfumage » dans les déclarations de l’exécutif même pour les militaires qui pensaient après les déclarations du Président que leur régime ne bougerait pas et qui se rendent compte qu’ils vont en prendre « plein la tête », comme les autres.
Décidément, l’UD FO de Paris soutient tous ceux qui luttent, elle est à leurs côtés y compris s’ils coupent le courant pendant 2 heures.
Il existe une solidarité de classe et ça, ça ne peut être compris au niveau d’un gouvernement ou de ceux qui s’entredéchirent à l’occasion des élections municipales dans les grandes villes.


Paris, le 22 janvier 2020


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site