Bygmalion syndical ?  Ce billet d’humeur a été adressé à l’UD FO 75 de Paris par une salariée d’une TPE


La campagne électorale pour les élections dans les entreprises de moins de 11 salariés est engagée dans les entreprises. Une élection qui, il y a 4 ans, avait mobilisé… 7% d’électeurs. Ce qui est regrettable car ce sont souvent ces salariés qui ont le plus besoin des syndicats pour les représenter dans leur vie professionnelle et même dans leur vie personnelle.

Quoi qu’il en soit, je me suis posée la question du déploiement de publicités pour certaines organisations syndicales et notamment l’UNSA ! Et je t’envoie par courrier à tous les salariés des dépliants, et je m’exprime à la télé, à la radio, et j’écris dans les journaux et je fais de la pub dans les programmes télé qui paraissent chaque semaine.

Je me suis dit : « Ils vont faire péter les comptes de campagne ». Une nouvelle affaire Bygmalion à la syndicale.

Mais comment peuvent-ils faire alors que lorsqu’ils participent à une manifestation ils sont 3 ? Ils n’y sont d’ailleurs pratiquement jamais, ce qui leur permet d’économiser. Jamais dans la rue pour lutter contre la casse des retraites, contre la démolition de l’assurance chômage, contre les privatisations du secteur public, contre les plans sociaux, contre les licenciements, contre la loi sécurité globale.

Mais alors comment font-ils pour « claquer un pognon de dingue » dans cette campagne électorale ? J’ai une petite idée mais je ne veux pas la mettre sur le papier. Chacun comprendra bien que lorsqu’on soutient toutes les réformes il doit y avoir quelques avantages.

Je travaille dans une entreprise de moins de 11 salariés et je fais partie de ceux qui vont aller voter. A chaque fois que j’ai pu aller manifester, je l’ai fait. Ça entre bien évidemment dans mon jugement et dans mon vote.

Pour terminer, je voulais dire que l’UNSA et sa pub dans mon programme télé qui habituellement fait de cette page un petit moment de regard curieux sur des produits du Sud Ouest tels que le foie gras et le cassoulet ne m’encourage pas à voter pour eux car je préfère le cassoulet !


Claire Voyant


Paris, le 22 mars 2021



Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site