Pour le bien de la nation :  Renationaliser la SNCF et tous les services publics !


La crise sanitaire sans précédent que nous vivons aura mis en exergue l’impérieuse nécessité de garder et de reconquérir nos services publics.

Prenons l’exemple de la SNCF, mais qui peut être à l’envi appliqué à toutes les autres entreprises publiques.

Une des premières lois qu’aura promulgué ce gouvernement, à peine élu, parachevant les attaques des précédents est celle de 2018 intitulée « pour un nouveau pacte ferroviaire ».

Un petit rafraîchissement de mémoire s’impose. Qu’avions nous dénoncé à l’époque ?
 L’ouverture généralisée à la concurrence, en d’autres termes la privatisation du service de voyageurs alors que celle du fret ferroviaire était une véritable catastrophe. Il est d’ailleurs savoureux qu’aucun bilan n’ait été tiré, plus d’entreprises privées, moins de tonnes kilométriques transportées.
 Il est inscrit dans la loi, la transformation des 3 EPIC en 5 Sociétés Anonymes au premier janvier 2020.
 Autre fil conducteur de cette loi, la fin du recrutement au statut, là aussi dès le premier janvier 2020 ! Ceux là mêmes qui sont obligés de travailler aujourd’hui dans des conditions plus que précaires voient leur statut volé en éclat ! Qu’adviendra t’il dans quelques années si une situation analogue à celle que nous traversons devait se reproduire ? Avec une kyrielle d’entreprises qui n’appliqueront pas les mêmes consignes sur tel ou tel bout de territoire ?

Nous l’avons dit et écrit la nation a besoin d’une SNCF une et indivisible, sous monopole public d’Etat.

Les cheminots, comme beaucoup des agents des services publics sont en première ligne en cette période de crise sanitaire.
Nos revendications prennent tous leur sens y compris sur le maintien des 42 régimes de retraite. Suspendre la loi n’est pas suffisant il faut la retirer !

Alors puisque selon le ministre Bruno Lemaire, la nationalisation n’est plus un terme tabou. Puisque selon le président de la République, il y aura un avant et un après coronavirus, l’avant ça a été la casse des services publics (l’hôpital en est hélas, la triste réalité). Il faut que l’après ce soit la renationalisation de tous les services publics privatisés ou en voie de privatisation (SNCF, Energie…).


Renationalisation de la SNCF, retour au monopole public d’Etat !

Paris, le 23 mars 2020


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site