Compte rendu Bureau UDFO de Paris  Dans les conditions matérielles rendues difficiles, le bureau de l’UD FO 75 s’est tenu sous la forme d’une audioconférence.


Dans les conditions matérielles rendues difficiles, le bureau de l’UD FO 75 s’est tenu sous la forme d’une audioconférence. Il ressort des échanges que l’adoption par le Parlement de la loi d’urgence sanitaire constitue une grave remise en cause des droits des salariés. Nous sommes passés du « rien ne sera comme avant » au « c’est déjà pire maintenant ». Pour le bureau de l’UD FO 75 c’est totalement inacceptable. Un communiqué de l’UD est en préparation sur cette question et sera envoyé aux syndicats sous peu. Il sera suivi d’un courrier aux différents inspecteurs du travail de Paris.
Dès aujourd’hui un communiqué sur la situation à la SNCF sera envoyé aux syndicats de l’UD.
Un communiqué similaire sur la situation dans les 3 fonctions publiques est en préparation avec l’obligation qui est faite à certains fonctionnaires de se rendre, sans protection sur leur poste de travail, et l’annonce de la non-reconnaissance de maladie professionnelle en cas de contamination comme à l’hôpital, ce qui est proprement scandaleux.
Dans le même ordre d’idée, un communiqué sur la situation dramatique du système de santé dans la 5ème puissance économique du monde, la pénurie de masques, … sera disponible très prochainement. N’hésitez pas à l’utiliser très largement auprès des adhérents et au-delà.
Au plus tôt, l’UD aura une expression publique sur les premières analyses de la loi d’urgence avec la remise en cause des 35 heures, des droits à congés, et d’une manière générale sur la remise en cause, sans date limite, de tous les droits des salariés.
Il apparaît désormais évident que la situation de confinement va se prolonger, aussi le bureau de l’UD FO 75 invite tous ses syndicats, toutes ses structures à prendre les dispositions nécessaires pour que les instances syndicales, (bureaux, CE, CA, ….) continuent de se réunir mais à distance, avec les moyens modernes de communication. Surtout en situation d’isolement des salariés. Les syndiqués ont besoin de disposer de l’outil syndical pour se défendre.
C’est la raison pour laquelle, il est demandé, avec insistance que la totalité des syndicats répondent à la sollicitation de l’UD d’établir un état complet des informations dont ils disposent :
• Nombre de collègues malades
• Nombre de collègues en garde d’enfants
• Nombre de collègues en chômage technique
• Nombre de collègues en droit de retrait
• Nombre de collègues sommés de se rendre sur leur lieu de travail et dans ce cas les dispositions prises ou non par l’employeur pour assurer leur sécurité (masques, gel à disposition, mesures de mise à distance, nature des protections, …)
• Pressions des employeurs pour tenir des réunions de CSE ou de comités techniques et déroger aux accords collectifs alors même que les commissions de sécurité ou les CHS quand ils existent encore, ne sont pas réunis.








D’une manière générale, nous vous demandons de faire remonter toutes les infos, textes, appels, prises de position sur les deux boîtes mail suivantes : sg@udfo75.net et urif.fo@yahoo.fr
Par ailleurs vous pouvez toujours joindre Jacques GIROD au 0676734924 et Jacques BORENSZTEJN au 0684498944, qui assurent la permanence téléphonique ainsi que Lynda et Sophie aux numéros habituels.



Le Bureau de l’UDFO de Paris

Paris, le 23 mars 2020


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site