Maintien sur place du Lycée Professionnel Cassin.  Pourquoi les personnels du lycée professionnel René Cassin sont chassés de leur établissement ?


Maintien des élèves, des professeurs et de toutes les formations sur le site.

Dans la précipitation, sans aucune concertation et le 4 juillet ( !!!), les personnels du LP René Cassin dans le 16ème arrondissement viennent d’apprendre qu’ils étaient chassés du site qu’ils occupent actuellement pour héberger une école maternelle et une école élémentaire.

Bien entendu il faut qu’une solution soit trouvée pour que ces deux écoles publiques puissent fonctionner, mais pas au mépris du travail mené par les enseignants du LP Cassin, au moment même où la loi porte un nouveau coup contre l’enseignement professionnel public.

Pour l’Union Départementale FO de Paris, qui soutient les enseignants du LP Cassin avec leurs organisations syndicales, la Mairie de Paris, comme la région Ile de France doivent explorer toutes les pistes pour trouver une solution d’hébergement pour les écoles Murat, des locaux adaptés à l’âge de ces jeunes élèves, sans pour autant déplacer d’autorité le Lycée Professionnel.

Des locaux ont été libérés dans les écoles primaires de la capitale au fil des ans avec des dizaines de fermetures de classes. Si en Education prioritaire des besoins se sont fait jour depuis 2 ans, ce n’est pas le cas, pour l’instant, des établissements du 16ème arrondissement.

Les personnels veulent rester sur place. Ils ont raison ! L’Union Départementale FO de Paris intervient en ce sens auprès de la Mairie de Paris.

Paris, le 11 juillet 2019


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site